fbpx
faire le deuil de son chat article

Comment faire le deuil de son chat ?

La place d’un chat est grande au sein d’une famille. Il est particulièrement difficile de le voir partir. Faire le deuil de son chat est différent pour chacun d’entre nous. Il sera plus difficile pour certains, que pour d’autres, en fonction de notre sensibilité. Chez chatmarlau nous l’avons vécu en avril 2019. L’année précédente, nous avions recueilli un chaton, Oscar, né dans la rue. Nous l’avons rencontré le jour de Noël, et il nous a choisis. En fait, nous nous sommes mutuellement choisis. Il était tellement mignon… nous ne pouvions pas nous résoudre à le laisser vivre dehors, surtout en plein hiver. Mais cette petite histoire, qui commençait pourtant si bien, s’est mal terminée. Nous souhaitions à travers cet article, partager notre expérience avec vous.

Accepter la mort de son chat pour en faire le deuil

Il est nécessaire de faire son deuil afin de continuer à avancer. Mais aussi, pour réussir à se remémorer les bons moments passés avec notre bête. Mais ce n’est pas si simple. D’après quelques études psychologiques, l’homme passe par plusieurs phases pour faire son deuil. Le rejet est certainement la première phase que vous avez traversée. Vous refusez alors d’y croire.

Quelques mois après son arrivée chez nous, Oscar est décédé brutalement. Tout a commencé par une poussée de fièvre à 40°c, qui semblait disparaître après une injection chez le vétérinaire. Mais après 24 h, elle reprenait de plus belle. S’en est suivi, d’un arrêt total de s’alimenter puis de s’hydrater, entraînant ainsi, une importante perte de poids. Deux semaines passées, à le regarder dépérir, impuissants. Sa dernière nuit, avec nous, s’est avérée difficile… la fin approchait,  il titubait et cherchait un coin tranquille pour mourir. Au lendemain matin, il fit un AVC et une crise épileptique, qui nous a conduit chez le vétérinaire pour mettre fin à ses souffrances. C’était apparemment la péritonite infectieuse féline.
À notre rentrée de la clinique, nous ne réalisions pas. Nous ne pouvions pas croire qu’il n’était plus là, alors qu’à peine 1 h avant, il était dans mes bras. Et pourtant… bébé Oscar était bel et bien parti !

Dépasser sa colère, pour faire le deuil de son chat

Vous ressassez ses derniers moments de vie, regrettant de ne pas avoir fait tout ce qui était en votre pouvoir pour le sauver. C’est normal ! Pour nous, cet épisode a été le plus dur à gérer. Nous ressentions beaucoup de colère. De la colère contre nous-même, car nous étions persuadés que nous aurions dû faire plus, comme demander un autre avis médical.
Après nous, c’était contre le vétérinaire que nous étions en colère. Lui qui a passé ces 15 derniers jours à le soigner au mieux. Ce sentiment nous rongeait, et ce, durant plusieurs semaines. Comment ne pas ressentir ce sentiment de rage, quant à la perte injuste, d’un chat qui n’avait que 7 mois et 3 semaines ?

Vaincre la dépression pour faire le deuil de son chat

Tellement peinés de voir votre logement vide, que vous retournez dans votre esprit les souvenirs de votre compagnon toujours en vie. C’est la déprime ! Vous prenez conscience que votre félin a disparu.
Nous nous souvenons parfaitement de cette étape. Ça a par ailleurs, été la plus longue. Nous avons même dû prendre des anxiolytiques quelques temps, car nous ne dormions plus. Nous ne pouvions nous empêcher de pleurer en regardant ses photos ou en pensant à lui. En ce qui me concerne, les images de sa mort, de cette crise épileptique violente, me hantaient et me réveillaient. Heureusement, nous avions Mao, notre autre chat et notre chien, qui nous ont aidé à retrouver le sourire.

Vient enfin le moment de l’acceptation

Vous pouvez de nouveau imaginer un lendemain plus joyeux, vous acceptez enfin, que vous ne reverrez pas votre chat tant aimé. Vous commencez alors, à aller mieux.

Ça s’est passé comme ça pour Laurent et moi, nous avions soudainement, retrouvé la capacité d’être heureux. Nous pouvions dès lors, en parler et penser à Oscar sans fondre en larmes. Nous regardions ses photos en riant de ses frasques. Ce n’est qu’après être passés par tous ces moments douloureux, que nous sommes parvenus, progressivement à sortir de notre période de deuil.
Ce sera le cas pour vous aussi ! Je pense qu’il est inévitable pour bon nombre d’entre nous, de passer par tous ces épisodes, pour faire le deuil de son chat.
Cela nous aura pris environ 1 an pour en finir avec toutes les étapes de notre deuil. Nous n’aurions jamais imaginé, que perdre un animal, nous aurait fait un pareil effet.

3 astuces pour vous aider à faire le deuil de votre chat

Durant cette période, trois choses ont contribué à nous aider. Nous souhaitions vous en faire part, pensant que peut-être, cela pourrait vous aider aussi.

  • Faire une vraie cérémonie d’adieu

Nous avons prévu de véritables funérailles, pour Oscar. Oui, cela peut sembler étrange. Mais lorsque la clinique vétérinaire nous a demandé ce que nous souhaitions faire du corps… pour nous c’était clair. Nous voulions ses cendres. Alors on nous a exposé les possibilités, notamment celle d’organiser une incinération avec cérémonie. Quelques centres spécialisés proposent ces prestations. Cela correspondant entièrement à la place qu’avait Oscar dans nos cœurs, c’est cette option que nous avons choisie. Et cela nous a particulièrement aidés à traverser les deux premières phases. Le fait de le voir une dernière fois et lui rendre un dernier hommage avant la crémation, nous à soulagé. Nous l’avons vu apaisé dans son petit cercueil et cela nous a laissé une image plus positive de lui.

  • Ecrire un poème à votre chat

Oui le fait de mettre des mots sur nos sentiments, nous a permis d’évacuer. Nous avons comme exorcisé notre douleur. De plus, ce poème, nous l’avons déposé dans le cercueil de notre « mini chat », comme nous le surnommions. Une façon symbolique de nous sentir avec lui au moment de quitter terre pour de bon.

  • Un livre souvenir de votre chat

Quelque peu après sa mort, nous avons trié toutes les plus belles photos de notre chaton, afin de lui dédier un livre souvenirs. Cela nous a donné l’impression de le rendre éternel et nous a fait un bien fou. Le livre est exposé en vitrine, à côté de son urne.

Passer outre l’incompréhension de ses proches, pour faire le deuil de son chat

En effet, la perte de votre boule de poils, a peut-être suscité, moqueries et incompréhensions, chez certaines personnes de votre entourage. Oui, les gens qui aiment les animaux, comme vous les aimez, comprendrons complètement vos déboires et seront à même de vous soutenir.
En revanche, les gens qui n’en ont pas, ou qui ne partage pas votre passion des animaux, ne comprendront sans doute pas.

Nous-même lorsque ça nous est arrivé, nous avons entendu des phrases telles que : « Dépenser de l’argent pour l’enterrement d’un chat ? C’est dingue, ce n’est qu’un chat ! » Ou encore, « C’est pas si grave, vous n’avez qu’à en adopter un autre ! »

Ne tenez surtout pas compte de leurs réflexions stupides. Chacun est différent et libre de choisir son mode de vie. Vous avez parfaitement le droit de pleurer aussi longtemps que nécessaire, et de vous morfondre en robe de chambre, dans votre canapé. Exprimez vos émotions sans en avoir honte ! Lors de telles périodes, mieux vaut d’ailleurs, s’entourer uniquement de personnes positives, qui seront capables de vous remonter le moral.

Conclusion

Le deuil de son chat est plus complexe qu’il n’y parait. Il y a pour cela, plusieurs étapes à franchir, et il ne faut surtout pas avoir honte de ses sentiments. J’espère que ce récit vous aura aidé, ne serait-ce qu’un peu dans votre épreuve.

Partagez si vous avez aimé ! Et suivez-moi sur Facebook !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.